• Un repose-pied porte-revues

    Un caisson en agglomere, une enveloppe de mousse, deux housses en tissu et surtout quatre formes à chaussure de cordonnier.....
    La realisation de cet amusant repose-pied est d'une simplicite enfantine!


    Cout:  30 à 50€ environ
    Temps: un week-end
    Fournitures:   
    1. 4 formes à chaussure (recuperees)
    2. panneau agglomere 120x80 cm epaisseur 10 mm
    3. 4 vis à bois 7x90 mm
    4. 28 vis à bois 4x30 mm
    5. popeline blanche
    6. bache de coton ecru
    7. bache de lin naturel
    8. fils de couture assortis
    9. 2 plaques de mousse synthetique de 40x28 cm epaisseur 45 mm
    10. 2 plaques de mousse synthetique 50x28 cm epaisseur 45 mm
    11. 1 plaque de mousse synthetique 50x49 cm epaisseur 45 mm
    12. adhesif double face
    13. cole vinylique à bois

    Outillage:
    1. perceuse avec support ( ou colonne)
    2. perceuse visseuse-devisseuse
    3. scie sauteuse
    4. agrafeuse d'atelier
    5. outils de tracage et de mesure
    6. agrafeuses machines à coudre

  • 3 commentaires
  •                      Quatre formes a chaussures de cordonnier composent le piétement de ce repose-pied peu banal.S’y ajoute un porte-revues en toile de lin.Pour le reste, il s’agit d’une structure simple en panneaux agglomère sur une ossature en tasseau de pin. L’ensemble est habille de deux housses en toile, posées sur un rembourrage de mousse.

            *Ce rembourrage dissimule totalement l’ossature et donc les erreurs éventuelles de montage. Le projet est à la portee du bricoleur débutant, pourvu qu’il sache coudre ou connaisse un€ couturier(e) lol.

     

     

            1 /  UNE OSSATURE ULTRA-SIMPLE

     

                           Visses sur des montants en tasseau (section 35 x  35mm), quatre panneaux d’agglomère (10 mm d’épaisseur) forment les cotes du caisson ; le dessus est constitué d’un autre panneau (visse en bout des montants). Quatre tasseaux de section plus faible (22 x 22 mm) sont colles au bas des cotes à l’intérieur du caisson. Ils servent de support pour agrafer la house (l’agglomère est inadapté a cet effet).

            

                              *Les étapes pour ce chapitre (assembler l’ossature) :

     

          a/   Mesures a 28 cm, les montants sont débités (de préférence a la scie a onglets) dans le tasseau de 35 x 35 mm. Si votre scie en est équipée, utilisez sa butée de mise a longueur.

     

          b/  Repérez l’emplacement des vis par un trace a 30mm de chaque bord des quatre panneaux. Repartissez les vis (trois par liaison) de part et d’autre de chaque angle.

     

          c/  Percez des avant-trous dans les repères. Puis vissez un montant à chaque extrémité de deux des panneaux avant d’assembler les cotes du caisson.

     

          e/  Formez un angle en vissant un panneau contre le chant du premier panneau  (le tasseau sert de pièce de liaison). Renouvelez l’opération pour chaque angle.

     

     

            2/  UN HABILLAGE MULTICOUCHE & PERCAGES A SOIGNER

     

                      A la base de l’habillage, une plaque de mousse synthétique collée à l’ossature avec de l’adhésif double face assure le rembourrage du repose-pied. Elle est recouverte d’une toile en popeline (surfilée), agrafée par-dessous aux tasseaux. En bâche de coton écru, la house aux bords ourles est amovible pour faciliter son entretien. Le choix de sa couleur dépend de vos goûts et de la deco de votre intérieur. Enfin, pose sur le caisson, un « bandeau » porte-revues en toile de lin est muni d’une poche de chaque cote ou se glissent magazines et journaux.

     

     

                     Des cotes précises sont indiquées pour cette réalisation (voir fiche de débit) et les supports d’agrafage sont coupes à la demande.

     

                          * Ici, les vis sont posées après le perçage d’avant-trou dans l’agglomère. Une autre solution consiste à utiliser des vis auto foreuses qui vous dispensent de cette opération. Bridez alors chaque montant a sa place avec une paire de serre-joints pour le maintenir pendant le vissage.

     

                           *Pour une bonne stabilité, il est important de percer parfaitement à la verticale le passage des vis qui maintiendront les pieds. Si les deux paires de formes a chaussures ne sont pas tout a fait de même hauteur, insérez des cales entre les deux plus basses et les montants correspondants de l’ossature. Enfin, sur des sols fragiles tels qu’un parquet, ajoutez des patins sous les pieds pour éviter les rayures quand vous déplacez le meuble.

     

                             *Les étapes pour ce chapitre (préparer la fixation des housses et des pieds :

     

              a/   Quatre tasseaux sont colles a la base des cotes. Ils serviront de support pour agrafer le tissu. Maintenez-les en place avec une paire de serre-joint ou de simples pinces de serrage.

     

              b/   Pour fixer les pieds, pratiquez un avant-trou à l’extremite de chaque montant. Veillez a la parfaite verticalité de la perceuse : un perçage incline entrain des problèmes de stabilité.

     

              c/    Le dessus du caisson est vissé à l’extrémité des montants, sans aucun avant-trou. Utilisez des vis longues car un vissage en bout n’est pas très solide.

     

                             *(soigner l’habillage et nettoyer les pieds !)

     

              e/    Découper la plaque de mousse (45 mm d’épaisseur) avec une lame de scie a métaux. Cinq blocs correspondent au-dessus et quatre cotes du repose-pied.

     

              f/     Des bandes d’adhésif double face servent à coller les blocs de mousse sur la structure. Il s’agit simplement de maintenir le rembourrage le temps d’agrafer la toile en popeline.

     

              g/     Percez un trou de vissage dans les pieds avec une perceuse à colonne ou une portative montée sur support). Le perçage doit être parfaitement vertical pour la stabilité du repose-pieds.

     

                            *(petits travaux de couture)

     

               h/     Pour confectionner les deux housses et le porte-revues, coupez le tissu avec des ciseaux crantes et cousez-le à la machine. A faire vous-même ou à confier à plus compétent(e) lol.

     

               i/       Agrafer la toile en popeline sur les supports sous le repose-pieds après l’avoir enfilée par-dessus la mousse. Munissez-vous d’une agrafeuse robuste !

     

                             *(derniers arrangements)

     

               j/      Fixez les pieds à l’extrémité des montants (directement sur la housse) à l’aide de vis de fort calibre (diamètre 7 x 90 mm). Elles seront en effet vivement sollicitées à l’usage.

     

               k/      Enfilez (sans l’agrafer) la housse en coton sur celle en popeline. Amovible, son entretien est facilite. Le porte-revues en toile de lin (d’une autre couleur) est simplement pose dessus.


     

    ATTENTION (ni pouf ni tabouret)

    L’agglomère de 10 mm utilise pour cette réalisation ne supporte pas le poids d’un adulte. Si vous souhaitez transformer ce repose-pied en pouf ou en tabouret, choisissez de l’agglomère de 16, voire 19 mm. Plus ferme et épais, il permettra de visser le dessus du caisson dans les cotes pour garantir une meilleur rigidité de l’ensemble. Les montants, eux, conserveront la même section.

     

     

    POUR UN COUT MINIMUN

    Le coût indique peut être revu à la baisse. Les éléments de bois (agglomère et tasseaux) sont de petite taille : vous disposez peut-être de chutes. Idem pour la mousse et les différents tissus.Quant aux formes à chaussure, faute de papy cordonnier ou d’une bonne affaire en brocante, vous pouvez en dénicher sur les sites de ventes en ligne pour moins d’une dizaines d’euros la paire.

    FICHE DE DEBIT

    Désignation Qté L/L Sect/ép.
    Aggloméré      
    Côtés 4 280 x 400 10
    Dessus 1 400 x 420 10
    Supports 2 330 22 x 22
    d'agrafage 2 310 22 x 22
    Tasseau pin      
    Montants 4 280 35 x 35




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique